Déficit foncier (archivé)

Investir en déficit foncier c'est :

  • Bénéficier d'un dispositif non soumis au plafonnement des niches fiscales contre un engagement de louer nu pendant une période minimale de 3 ans à compter du dernier déficit constaté,
  • Choisir de préférence un emplacement en centre-ville à un bon prix au vu des travaux,
  • Bénéficier de la possibilité pour l'investisseur de rénover et entretenir son bien dans l’ancien, en étant soutenu par un impact fiscal puissant sur ses revenus fonciers voire, dans une certaine limite, sur ses revenus globaux,
  • Déduire le montant des travaux réalisés sur l’ensemble des revenus fonciers positifs, puis réaliser un déficit foncier à hauteur de 10 700 € l’année des travaux sur le revenu global,
  • Utiliser ou reporter le déficit foncier sur 10 ans.